5 astuces pour apprendre à son chat à voyager en voiture

15 mars 2022 0 Par Doc-Voyage
5 astuces pour apprendre à son chat à voyager en voiture

Lorsque votre chat monte en voiture, il est effrayé, miaule sans cesse, vomit et la situation devient vite compliquée. Mais rassurez-vous, cette situation n’est pas définitive et il vous est possible d’apprendre à votre chat à voyager en voiture. Pour vous aider, nous vous offrons de nombreuses astuces et de précieux conseils.

Équilibrer son transit intestinal

Un chat stressé peut rapidement développer des troubles au niveau digestif. Ajoutez à cela un potentiel mal des transports et le voyage risque d’être fortement mouvementé. La priorité est donc de s’assurer que votre chat possède une alimentation saine, complète et équilibrée. En effet, si votre chat présente une digestion difficile en temps normal, une situation stressante ne fera qu’aggraver le problème. Veillez à lui fournir des croquettes chat adaptées à ses besoins. Un aliment complet spécial « digestion sensible » peut être un bon atout. N’hésitez pas à demander conseil auprès de votre vétérinaire.

Pour limiter les vomissements, retirez sa nourriture quelques heures avant le départ. L’eau, en revanche, doit être laissée en libre accès. Pour un long trajet, faites des pauses à maximum 8 heures d’intervalle afin que votre compagnon puisse boire, manger des croquettes chats, aller dans sa litière et se dégourdir les pattes.

Si vous redoutez de le faire sortir, vous pouvez le laisser se promener librement à l’intérieur du véhicule. Si certaines personnes laissent leur chat en liberté en voiture durant les trajets, sachez que cette pratique est très dangereuse en matière de sécurité. Le chat peut vous grimper dessus, se faufiler entre vos jambes et par conséquent vous déconcentrer. D’autant plus qu’en cas d’accident, l’animal ne sera pas protégé.

Si malgré ces précautions votre chat présente des symptômes de mal des transports (salivation abondante, vomissements, plaintes, etc.), vous avez la possibilité de demander à votre vétérinaire de vous fournir des médicaments contre les nausées

Utiliser des produits apaisants

Si votre chat est stressé, les hormones anti-stress peuvent vous être utiles. En diffuseur, en lingettes ou en spray, elles procurent une sensation d’apaisement à votre compagnon et peuvent l’aider à surmonter le stress du voyage. Appliquez-en dans sa caisse et sur son territoire 30 minutes avant le départ, puis dans votre véhicule. Leur efficacité est plus ou moins élevée en fonction des individus. L’idéal est de tester la réaction de votre chat au préalable.

Si les hormones n’ont pas d’effets, vous pouvez opter pour des calmants sous forme de cachets. Demandez conseil à votre vétérinaire et veillez à respecter les doses prescrites. Si vous prévoyez d’utiliser en parallèle des anti-nausées, informez-en votre vétérinaire.

Lui faire accepter la cage de transport

Ce détail peut paraître insignifiant et pourtant il peut faire la différence. L’astuce est de laisser la caisse de transport de votre chat en libre accès permanent. Ainsi, il ne l’associera pas à un trajet en voiture et son odeur y sera déjà présente. Choisissez une caisse adaptée à sa taille et déposez à l’intérieur une couverture ou un jouet qu’il aime. Cet objet portera des odeurs familières et pourra l’apaiser.

En cas de long voyage, l’idéal est de se procurer une cage de transport pour chien et de disposer à l’intérieur une gamelle, de l’eau, une litière, des jouets et une cachette. Ne le forcez pas à entrer dans la caisse de transport. Jouez avec lui pour l’y faire rentrer inconsciemment ou placez des friandises à l’intérieur.

Effectuer des trajets étape par étape

Pour habituer votre chat à la sensation d’être en voiture, il est fortement recommandé de procéder à un entraînement avant le jour J. Une fois que votre chat accepte sa caisse de transport, commencez par le placer dans le véhicule mais sans démarrer. Les fois suivantes, démarrez le moteur mais sans conduire. Procédez par essais de plus en plus longs et répartis sur plusieurs jours.

Une fois cette étape franchie, vous pourrez commencer à conduire. Commencez par de courts trajets de quelques minutes et roulez doucement. Au fur et à mesure que votre chat s’habitue, effectuez des trajets de plus en plus longs et à vitesse plus élevée.

Cet entraînement permettra à votre chat de s’accoutumer au bruit du moteur, à l’odeur de la voiture et à ses mouvements. Vous pouvez commencer à l’entraîner environ une semaine avant le jour du départ ou de manière régulière afin qu’il conserve l’habitude.

Pensez à réguler la température à l’intérieur de la voiture.

Utiliser des récompenses

Il est essentiel de favoriser le renforcement positif. Au cours de chacune des étapes citées précédemment et durant le voyage, offrez à votre chat des récompenses pour le rassurer et le féliciter.

Au retour, cachez la caisse de transport et laissez-le se mettre à l’écart pour se reposer. Offrez-lui d’autres friandises.

Si vous suivez attentivement tous ces conseils, vous pourrez très rapidement et sans problème apprendre à votre chat à voyager en voiture sans contraintes.

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes