Madagascar : entre lumière et obscurité

9 mars 20210 Par Doc-Voyage
Madagascar : entre lumière et obscurité

Au large du continent africain se dresse une île paradisiaque, Madagascar. Rien qu’à son nom, on imagine des lagons bleus avec ses plages de sable blanc et fin, ou encore des forêts tropicales abritant des espèces endémiques sauvages. Ces paysages dignes d’une carte postale sont des attractions touristiques célèbres et font le renom de la Grande Île. Pourtant, l’envers du décor est tout autre. Malgré sa forte biodiversité, ce bout de terre fait face à des difficultés économiques notables. Avec une majorité de sa population vivant sous le seuil de pauvreté, la précarité y est très présente. Zoom sur la beauté de cette île et sa disparité financière, accélérée par la crise sanitaire internationale du Covid-19.

Une île paradisiaque aux mille visages

De l’île idyllique de Nosy Be au nord jusqu’au massif de l’Isalo dans le sud, Madagascar offre un concentré d’exotisme sans nom. On passe d’un paysage totalement différent d’un bout à l’autre de la cinquième plus grande île du monde. Ce sont ses mille facettes qui attirent les touristes dans cet Etat insulaire d’Afrique de l’Est. On a l’opportunité d’y découvrir des plages exotiques qui n’ont rien à envier à celles des Caraïbes, ou encore de visiter une version du Colorado dans les Tsingy du Bemaraha. Si l’envie vous tente de visiter l’île, découvrez des récits de voyage sur C-ludik.fr. Vous pourrez vous faire une idée grâce à ce blog de référence sur les voyages à Madagascar. A noter que les attractions touristiques n’y manquent pas, et des agences de voyages vous y proposent de nombreux circuits pour découvrir chaque facette cachée de ce bout de terre.

Voyager à Madagascar

Madagascar, une économie précaire fragilisée par le Covid

Malgré la beauté de l’île, Madagascar reste l’un des pays avec un taux de pauvreté élevé. D’après la Banque Mondiale, près de 75% de sa population vit sous le seuil minimal, estimé à 1,90 dollar (chiffres de 2019). Ensuite, la crise sanitaire du coronavirus de 2020 a eu des conséquences notoires sur le train de vie de sa population, notamment en milieu urbain. Les prévisions économiques se sont retrouvées chamboulées par la crise et le déficit fiscal s’est creusé.

Le tourisme, un des principaux moteurs de l’économie du pays, fait partie des secteurs qui ont le plus souffert de la crise. Actuellement, le pays subit de plein fouet les impacts négatifs du Covid-19 tant au niveau social que sanitaire. Cette part d’ombre déteint sur la richesse naturelle de l’île mais n’enlève rien à sa beauté.

Quels sites visiter pour un séjour à Madagascar ?

Si l’envie vous tente d’explorer la grande île, de nombreux sites sont à découvrir impérativement. Au nord, l’île de Nosy Be reste un incontournable. Toujours dans cette portion de l’île, Nosy Ankao qui se traduit par « l’île d’Ankao » fait également partie des destinations les plus prisées de tout le continent africain. Son cadre idyllique est une escapade au cœur d’une nature sauvage, au cadre digne d’une carte postale. Ensuite, les autres régions de Madagascar ne sont pas en reste avec le Parc de Ranomafana dans la région Matsiatra Ambony et sa biodiversité luxuriante. Enfin, la réserve naturelle du Tsingy du Bemaraha dans la partie ouest, région Melaky, et sa beauté naturelle inégalée.

5.00 avg. rating (100% score) - 1 vote