Tomber malade à l’étranger : que faire ?

4 décembre 20190 Par Doc-Voyage
Tomber malade à l’étranger : que faire ?

Les vacances approchent à grands pas, et on les attend à pieds ferme pour pouvoir enfin se reposer. Mais attention, faire ses vacances, ou travailler à l’étranger, ne signifie pas qu’on est à l’abri des maladies ou d’un accident. Virus, insolation, épidémie, accident… Des soins médicaux seront peut-être nécessaires en cas de coup dur. Dans l’espace économique européen, vos frais de soins sont généralement pris en charge par l’organisme de sécurité sociale local. Mais en dehors de l’Europe, le remboursement n’est pas garanti par l’Assurance maladie française, d’autant que la facture des soins peut être élevée dans certains pays. Alors, que faire en cas de maladie à l’étranger ? Voici tout ce qu’il faut savoir.

Les précautions à prendre avant de partir

Avant tout départ pour l’étranger, il est indispensable de se rendre chez le médecin pour une consultation de routine. Selon la destination choisie, il faudra éventuellement renouveler sa vaccination pour se protéger contre les maladies courantes qui peuvent s’avérer dangereuses en territoire inconnu. En résumé, voici les étapes que vous devez passer pour un séjour à l’étranger :

  • La vaccination : les vaccins universels sont recommandés ou obligatoires, quelle que soit la destination. Il s’agit notamment du DTP (un vaccin combinatoire contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite), le BCG (contre la tuberculose) et le ROR (vaccin combinatoire contre la rougeole, les oreillons et la rubéole).
  • Demander sa carte européenne d’assurance maladie : tout détenteur de cette carte peut bénéficier de la prise en charge de ses soins dans les 28 États membres de l’Union européenne et en Norvège, en Suisse, en Islande et au Liechtenstein.
  • Vérifier ses contrats d’assurance : pour connaître tous les détails de vos contrats d’assurance voyage, rendez-vous chez votre assureur et souscrivez un contrat d’assistance qui couvre les frais de santé à l’étranger. Contactez ensuite votre banquier pour connaître les garanties en matière de carte bancaire, ainsi que votre agence de voyage pour connaître les assurances voyage.
  • Préparer sa trousse à pharmacie : c’est un préparatif essentiel pour ne pas se retrouver démuni en cas de blessures ou de maladies. Visitez ce site pour consulter la liste des produits et équipements essentiels à mettre dans votre trousse.

Que faire en cas de maladie ?

En cas de malaise ou de maladie à l’étranger, le bon réflexe est de prendre contact avec le Consulat de France. Il est également possible de se connecter sur le site web de l’Ambassade de France du pays où vous vous trouvez, afin d’obtenir la liste des centres de soins et des médecins francophones dans le pays. En cas de maladie grave, ce sera donc le consulat qui prendra le relais, préviendra vos proches et s’occupera du rapatriement.

En cas d’hospitalisation, il est indispensable de se rendre dans un service d’urgence local et d’appeler son service d’assistance qui pourra conseiller et fournir des adresses et numéros de téléphone de spécialistes locaux. En cas de difficultés financières, le service consulaire peut être contacté pour trouver une solution.

De son côté, le rapatriement n’est pas automatique en cas de maladie ou d’accident, mais dépend généralement de la qualité des soins dans le pays où vous voyagez. Si ce dernier possède des établissements de soin adaptés, vous serez soigné sur place. En revanche, l’évacuation sanitaire est indispensable et obligatoire si la qualité des soins sur place est précaire. Dans ce cas, il est préférable de se tourner vers le Consulat de France de la destination pour l’organisation du rapatriement. Le rapatriement est généralement à votre charge, d’où l’intérêt de souscrire un contrat d’assistance avant de quitter la France.

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes